L’histoire des jetons de casino: du bois aux jetons virtuels

Jetons de jeu, jetons de casino, jetons de poker – autant de désignations pour un même objet. Les jetons jouent un rôle essentiels dans les casinos aussi bien traditionnels que virtuels, et sont utilisés pour pratiquement tous les jeux (du blackjack à la roulette, du poker au craps). 

Cependant, depuis le début de l’histoire des jeux de hasard, les jetons de casino ont énormément évolué. De leur forme, à la matière dans laquelle ils sont fabriqués, sans oublier le rôle qu’ils jouent, voici un bref résumé des différentes transformations qu’ils ont connus à travers les siècles. 

L'histoire des premiers jetons de casino

Des premiers jetons de casino en bois et en argile !

Bien que notre prédisposition au pari soit une activité intrinsèquement humaine qui remonte à plusieurs millénaires, cela n’a pas toujours été une industrie aussi standardisée qu’aujourd’hui. Établi à Venise en 1638, le Ridotto est considéré comme le premier casino européen, et bien qu'il ait été fermé en 1774, ces établissements ont commencé à gagner en popularité peu de temps après, se répandant dans le monde entier et continuant à se développer à notre époque.

Bien que les casinos eux-mêmes soient devenus plus courants, les jetons de casino n’ont pas toujours existé. A l’origine, ils permettaient de suivre le score du jeu de cartes Ombre, originaire d'Espagne, ainsi qu'une variante du XVIIIe siècle appelée Quadrille.

Contrairement aux jetons de poker d'aujourd'hui, leurs couleurs ne marquaient pas la valeur monétaire du jeton mais indiquaient plutôt la propriété du joueur. Ils permettaient donc de faciliter le processus de traitement des paiements pour plusieurs joueurs à la fin de chaque partie. 

Alors que le jeu devenait de plus en plus courant aux États-Unis, les paris étaient placés avec de nombreux objets de valeur : les pièces étaient bien sûr acceptées, mais il était également courant de placer des paris avec de la poussière d'or ou des pépites d'or. 

Le plus significatif dans l'évolution des jetons de casino ? Les joueurs du XIXe siècle ont commencé à utiliser des «puces» fabriquées à partir de matériaux comme l'ivoire, l'os, le bois et l'argile.

Standardisation des jetons de casino

Les règles du jeu, les établissements et les lois entourant le jeu sont devenus beaucoup plus sophistiqués au fil du temps. Et à la fin des années 1800, les entreprises avaient déjà commencé à normaliser le système de paris, principalement en fabriquant des jetons de poker en argile. Les couleurs dominantes à l'époque étaient le rouge, le jaune, le blanc et le bleu.

Alors que les casinos se sont progressivement imposés comme une entreprise très lucrative, il est devenu de plus en plus important de disposer d'un moyen fiable de suivre les paris, et ainsi éviter la triche. Pour cette raison, l'établissement d'une monnaie crédible est devenu une nécessité.

Tout comme un pays dépend fortement d'une monnaie complexe et difficile à dupliquer pour garantir le bon fonctionnement de l'économie et le maintien de la sécurité des consommateurs, les jetons sont la monnaie de chaque casino, et lui permettent de fonctionner correctement. 

Pour créer des puces authentiques, les entreprises ont dû proposer des conceptions innovantes difficiles à reproduire. De nombreuses personnes qui ne jouent pas nécessairement au casino sont d’ailleurs devenues des collectionneurs, et il existe maintenant des sources en ligne pour les aider à identifier les jetons par état, ville, type de casino, nom de casino et dénomination.

Les jetons remplissent également une autre fonction importante : ils rassurent les joueurs et leur permettent de jouer sans inhibition. Remplacer l’argent réel par des jetons colorés permet d’oublier la valeur de ce que l’on mise, et augmente donc les gains des opérateurs.

Comment sont-ils fabriqués aujourd’hui ?

Presque tous les jetons contiennent de l'argile, comme à leurs débuts. Mais ils sont aussi constitués de sable, de craie ou de céramique. Les puces contiennent également souvent une incrustation sous forme de graphiques qui sont intégrés au centre de la puce. La dernière étape de la construction est un processus de compression chauffée qui lie le moule et la puce dans sa forme finale.

Il est difficile de trouver des informations plus détaillées sur la fabrication des jetons – chaque fabricant a ses propres méthodes secrètes lui permettant d’éviter que des joueurs ne créent de faux jetons. Une escroquerie assez courante, qui épargne évidemment les casinos en ligne grâce aux jetons virtuels qui permettent aux joueurs, après avoir alimenté leur bankroll, de miser aux jeux de vidéo poker, de blackjack ou aux machines à sous si attractives

Les puces ont des caractéristiques telles que des couleurs personnalisées, des marquages ​​UV, des illustrations haute résolution et intègrent parfois même la technologie RFID. Cette combinaison, ainsi que la connaissance approfondie du personnel du casino en ce qui concerne les moindres détails des puces, s'avèrent efficaces dans la prévention de la contrefaçon dans la plupart des cas.

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.