Comment bien choisir sa charpente ?

Une construction, un aménagement, un agrandissement de votre habitation et c’est bien souvent à la charpente qu’il faut s’intéresser. Véritable clé de voûte de votre maison, c’est elle en effet qui assure la solidité de l’ensemble et qui protège le bâtiment des agressions extérieures. Du modèle le plus traditionnel aux matériaux les plus innovants, comment ne pas me tromper au moment de choisir ma charpente ? Tour d’horizon des options disponibles !

Les types

Au moment de choisir votre charpente, vous hésiterez entre deux modèles courants, voire un troisième, plus rare, selon le type de projet envisagé à savoir :

La charpente traditionnelle : constituée de bois massif maintenu par des broches et des boulons, elle est le choix idéal si vous prévoyez d’aménager des combles. Et puisqu’elle est très esthétique, on la laisse volontiers apparente, quitte à la sublimer pour l’intégrer pleinement à la décoration ! Un type très flexible, capable de convenir à de nombreuses réalisations.

La charpente à fermettes : à l’inverse, l’aménagement de vos combles n’est pas au programme ? Pensez peut-être à la charpente à fermettes conçue pour soutenir à la fois la couverture du toit et le plafond de votre maison. Légèrement plus abordable, elle permet une isolation tout aussi optimale.

La charpente en lamellé collé : pas de surprise ici, ce type de charpente se compose de lamelles de bois collées entre elles, parfois complétées d’autres éléments en bois ou en métal. Si elle est beaucoup moins courante, c’est qu’elle offre une grande flexibilité qui en fait le modèle à privilégier pour les projets les plus complexes et les plus rares !

Les matériaux

Qui dit charpente dit généralement bois même si l’on constate que d’autres matériaux font leur apparition dans le secteur, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Pour une matière plus naturelle, ne vous éloignez pas du bois, élément chaleureux par excellence dans une habitation ! En chêne, en pin, en châtaignier, il se décline en une multitude d’essences locales en fonction de votre zone géographique. On veillera à l’entretenir régulièrement afin de prévenir l’apparition de champignons et d’insectes mais autrement, le bois est à la fois solide, économique et isolant, parfait pour aménager un espace rien qu’à vous pour lire, travailler ou vous détendre autour de votre jeu en ligne préféré préféré !

La charpente en béton de son côté possède bien moins de charme mais elle gagne tout de même en popularité de par sa grande résistance face aux charges et aux incendies. Elle séduit aussi parce qu’elle ne nécessite aucun entretien mais son esthétique brute et son coût souvent supérieur l’empêchent généralement de trouver le chemin de votre intérieur. À envisager éventuellement dans le cadre d’une toiture plate ou terrasse !

Quant à la charpente métallique, elle conviendra tout particulièrement aux bâtiments agricoles ou industriels, voire à certaines constructions modernes plus audacieuses.

Quelle forme pour ma charpente ?

Votre projet commence à se dessiner ? Dans le cadre d’une construction ou d’une reconstruction, il est temps de penser à la forme que vous donnerez à votre toiture ! Pas de quoi se sentir perdu, les options s’axent autour de 4 formes différentes : 

La charpente à 2 pentes : très courante, constituée de deux pentes de longueur et d’inclinaison identiques, elle permet une excellente évacuation de l’eau. Idéale si vous ne disposez que d’un budget serré ! 

La charpente à 4 pentes : plus coûteuse et offrant les mêmes performances techniques, on l’aime avant tout pour son esthétique toute particulière.

La charpente monopente : un modèle simple composé d’un unique plan incliné, spécialement adapté aux zones connaissant de fortes chutes de neige.

Le toit plat : particulièrement apprécié dans les régions plus chaudes où les eaux de pluie n’ont pas tendance à stagner. À choisir pour une construction moderne, en gardant en tête que le chantier impliquera ici des étapes spécifiques ! 

Quels sont les critères à prendre en compte ?

Il s’agit en réalité d’un unique critère mais fondamental. Votre charpente devra être résistante avant tout, non pas face aux charges permanentes qui restent relativement faibles, mais face aux éléments et incidents extérieurs !

On pense bien évidemment aux conditions climatiques, pluie, neige, rayons du soleil. C’est la raison pour laquelle votre charpente devra se doubler d’une couverture adaptée offrant à la fois une bonne isolation et une bonne ventilation.

Face au feu, une charpente fragile causera à coup sûr l’effondrement de toute la structure. N’oubliez pas alors d’anticiper les risques et d’opter pour les matériaux les plus fiables et les plus écologiques. Il faut savoir que tous les bois ne brûlent pas de la même façon et qu’un bois massif se montrera très résistant face aux flammes tout comme le béton. Oubliez en revanche le type lamellé-collé en bois industriel et le métal, extrêmement sensible à la chaleur. Et pour aller plus loin, notez qu’un toit en tuile et en ardoise offrira une protection nettement supérieure à un toit en zinc !

Tout dépendra enfin de votre budget, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel qui saura vous aiguiller tout au long de votre projet.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.